Actualité

Blason de la loge de recherche
[GLRR]
GLDRR : Le dernier cahier de la loge Pierre d'AumontLe dernier cahier de la loge de Recherche de l’Ordre : Loge Pierre d’AumontCahier Pierre d’Aumont numéro 15

Les Cahiers de Pierre d’Aumont sont l’œuvre d’une équipe qui se passionne pour ce rite trop peu connu en France qu’est le Rite Ecossais de Stricte Observance (R.E.S.O.) mais aussi pour le Rite Ecossais Rectifié (R.E.R.). A travers la recherche des sources, des documents originaux, nous préparons l’avenir en retrouvant les motivations réelles des fondateurs historiques de ces deux rites.

Mot du Maitre de loge

Sommaire

  • Le mot de Maître de la loge de recherche.
  • Le mot du Grand Prieur.
  • Le mot du Grand Maître Général.
  • Aspects alchimiques des rituels dans l’Ordre Ecossais des Chevaliers du Saint Temple de Jérusalem.
  • Petite histoire de la remise des rituels de Stricte Observance à Jean-Baptiste Willermoz en 1774 par le Baron Von Weiller à Lyon.
  • Templiers et Francs-maçons : tentative d’explication des cérémonies maçonniques templières au regard des aspects de la Rose-Croix et du Jésuitisme.
  • Forme d’installation pour les loges réunies, Stricte Observance de Lyon 1774.
  • Contributions et arguties pour une étude de la Stricte Obervance : début et fin de la Stricte Observance.
  • Graal et tradition primordiale.
  • Le trivium au sein des arts libéraux.
  • La bienfaisance : réponse de Jean-Baptiste Willermoz à A Fascia.
  • La vraie maçonnerie d’adoption en 1787 vue par le frère Louis Guillemain de Saint-Victor.
  • La société de Jean-Pierre Beyerle ou « une société maçonnique idéale. »
  • Grade de Chevalier de la vraie maçonnerie ou Hiram ressussité.
  • Propos sur l’hexagramme flamboyant.
  • Vies et Vicissitudes de la loge de Saint Jean « Amalia zur drei rosen. » Texte tiré des notes du frère Michael Hansenbeck.
  • L’ange dans la tradition chrétienne.
  • Maçonnerie des dames Turques de l’Asie.
  • Bénédicité des maçons.
  • Bibliographie.
  • La vies des loges : « Amalia aux Trois Roses » par le Maître de loge.